Les danses Jazz

Le Jazz se défini comme étant un art corporel et sonore. Le jazz est né au début du 20eme siècle, de la rencontre de deux cultures : la culture afro américaine et la culture européenne. C’est pour cette raison qu’il existe plusieurs tendances dans le développement du jazz. Elle représente la liberté de l’individu. Le jazz exprime également la douleur, l’oppression, l’ironie la révolte et les revendications. Le Jazz provient du Gospel et du Blues.

On retrouve une certaine opposition entre le jazz où la liberté du corps est proclamée et la danse théâtrale et scénique actuelle. On retrouve dans le jazz différentes composantes toutes essentielles : Le rythme, le social, le métissage de culture et l’expression des émotions. L’histoire du Jazz est très riche et remonte au temps de l’esclavage. Une histoire très riche et donc difficile à résumer en quelques mots.

Le jazz a cependant inspiré de nouvelle danse telle que le Swing, les claquettes, le Charleston, le lindy hop jusqu’au Rock.

Du jazz et des déclinaisons de danses

Modern Jazz : La danse modern jazz puise un travail rythmique de ses racines africaines et un travail technique de ses origines européennes. À la base c’est une danse sociale qui est peu à peu devenue une danse de scène. Le modern jazz qui sollicite de grand déplacements et une grande mobilité au niveau des épaules, du bassin et de la colonne vertébrale. Cette danse possède plusieurs caractéristiques : L’ancrage au sol, la mobilité, l’importance de la relation entre la musique et les rythmes, l’alternance avec la tension et la détente et l’improvisation.

Swing : Il faut savoir que le terme swing désigne toutes les danses effectuées sur de la musique swing qui est un courant du jazz. Cette danse remonte aux années 1920. Cette danse facilite l’expression de soi par les mouvements corporels et la connexion entre les partenaires. Elle s’exécute sur des rythmes énergiques en stimulant  l’esprit des pratiquants dans le cadre de l’improvisation. Le swing étant reconnu pour être une danse joviale et accueillante.

Lindy hop : Considérée comme étant une danse de rue, elle s’est développée dans la communauté afro-américaine dans les années 1920. Elle s’est créée en parallèle avec le jazz et le swing. Elle se caractérise par un pas de danse de 8 temps appelé le Swing-out. Les danseurs utilisent des mouvements improvisés des danses africaines, elle se danse en couple et séparée. Elle se pratique généralement un jam, piste circulaire entourée de danseurs. Les danseurs seuls n’hésitent pas à voler le ou la partenaire d’un autre danseur. On trouve plusieurs pratiques subtiles : le snowball (un couple danse sur une musique et lorsque le speaker annonce le snowball le couple de danseur devra inviter deux autres danseurs et ainsi de suite) et le shim-sham.

Charleston : Le Charleston est né au Etats-Unis dans les années 1920. Il faudra attendre 1925 pour que la France fasse se découverte. Elle se base sur des rythmes afro-américains. L’improvisation des pas y tient une grande importance ainsi que des pas acrobatiques. Elle se danse seul, à deux ou même en groupe sur des sons jazz. Les pas de base du charleston sont basés sur les déplacements du poids du corps d’une jambe à l’autre, les pieds sont tournés vers l’intérieur et les genoux fléchis. Aujourd’hui le Charleston est devenu une danse de compétition où les danseurs improvisent une chorégraphie.

Be-bop : Le be-bop se dansait à l’époque dans les caves de Saint Germain des prés à Paris. Il existe plusieurs styles différents de be-bop avec des pas spécifiques qui les caractérisent : Le parisien, le Marseillais et le Lyonnais. Il se danse en 6 temps avec ou sans acrobaties. Elle est issue des danses Swing et boogie hoogie et se danse  à deux. Le bee bop est très présent dans le sud de la France avec un style plus fuide près du sol et glissé. Il est considéré comme l’ancêtre du Roch’n roll. Cette danse se caractérise par un style corporel et des figures arrondies dans les pas des deux danseurs. On y trouve une grande liberté des mouvements.

Le boogie-Hoogie : Le boogie-hoogie est une danse émergente du Lindy hop et du Rock’n Roll. Le terme boogie-hoogie désigne la danse et le style de musique Jazz. On trouve deux styles bien définis du boogie-hoogie : Celui à 6 temps (qui est le plus souvent dansé) et celui à 8 temps. Elle s’est fortement développée en Allemagne. La compétition a pris de plus en plus d’ampleur en France

Le balboa : Cette danse fait partie des danses Swing. Elle est née dans les années 1920 en Californie. Cette danse de couple se pratique dans une position fermée avec une connexion au niveau du buste. Présente sur tous les continents cette danse a connu un essor mondial. Elle se danse en 8 temps sur des musiques swing. Les pas sont adaptés aux rythmes rapides comme aux lents.

Claquettes : Les claquettes sont un style de musique est né aux Etats-Unis. Le bruit vient des fers fixés sous les chaussures des danseurs. Les pratiquants sont danseurs mais aussi percussionnistes grâce au son qu’ils émettent avec leurs chaussures. On l’appelle aussi « Tap Dance ». On peut distinguer deux types de claquettes : Les irlandaises et les américaines. Un danseur de claquettes irlandaises va se préoccuper sur les frappes tandis qu’un danseur de claquettes américaines va se concentrer autant sur les frappes que sur ces postures et déplacements.

 

Conseils

  • Trouver la danse qui vous correspond en regardant des vidéos
  • Faites des cours d’essais
  • Echauffez-vous
  • Ayez confiance en vous
  • Hydratez-vous régulièrement
  • Equipez-vous selon votre danse
  • Travaillez votre posture
  • Gardez le rythme
  • Prenez conscience de vos limites
  • Evaluez-vous pour voir vos points de progression